L’Eglise a-t-elle inventé la différence des sexes ?

Galerie

A partir du mythe fondateur d’Adam et Eve et des récits des Evangiles, l’Eglise a développé une conception des rôles de l’homme et de la femme au sein de la famille chrétienne qui demeure un des piliers de notre civilisation. … Lire la suite

Du multitudinisme de Jésus au confessionnalisme de Paul

Les ministères actuels de l’Église, y compris dans le protestantisme, trouvent leur origine dans les ministères qui se mettent progressivement en place dès la mort de Jésus, alors qu’il s’agit de le remplacer à la tête de la jeune communauté des disciples. La rapide disparition du Maître provoque toute une série de réactions en chaîne observables dans le Nouveau Testament, qui sont analysées dans cette formation : Alors que l’Église se confessionnalise et se sédentarise, la foi se spiritualise, tandis que les ministères se diversifient, s’institutionnalisent, se hiérarchisent et se fonctionnarisent, donnant peu à peu naissance à la structure complexe des cinq patriarcats puis de l’Église romaine, plus tard contestée par le protestantisme.

PDF Cliquez ici !

Formation donnée à Neuchâtel le 27 octobre 2012, dans le cadre de la formation diaconale dispensée par l’Office Protestant de la Formation (OPF).

L’adolescence : Entre attachement et indépendance ?

Les adolescents sont souvent difficiles à comprendre et parfois difficile à vivre. Eux-mêmes sont confrontés à tant de nouvelles dimensions de la vie (relations, sexualité, liberté et contraintes, responsabilités) qu’ils font forcément des erreurs, apprenant sur le tas, plus ou moins rapidement. Cette période met à l’épreuve les méthodes éducatives des parents qui se sentent parfois démunis face aux attitudes de leurs jeunes. Nous discuterons quelques jalons permettant de mieux traverser cette étape cruciale de la vie qu’est l’adolescence.

PDF Cliquez ici !

Conférence donnée le 15 septembre 2012 à la paroisse réformée de Delémont.

Jean Calvin (1509-1564), un réformateur contesté

Jean Calvin, réformateur protestant de la deuxième génération, provient de l’école humaniste parisienne. Son projet réformateur va ainsi se développer en un véritable projet de société, éminemment moderne. En articulant subtilement la grâce du salut et l’exigence éthique, l’austérité et la prospérité, sa théologie a suscité de nombreuses questions, parfois très critiques. Nous présenterons une vision d’ensemble de sa vie, de sa pensée et de son impact.

PDF Cliquez ici !

Conférence donnée dans le cadre de l’Université populaire jurassienne le 5 novembre 2009 à Moutier.