Sébastien Castellion et Guillaume Farel

Galerie

Parmi les réformateurs protestants du XVIe siècle, Guillaume Farel – disparu voici 450 ans – est un combattant de la première heure, indéfectible partisan de la nouvelle foi. Plus libéral, Sébastien Castellion, dont on célèbre les 500 ans, conteste les … Lire la suite

Martin Luther, un moine très (peu) ordinaire

Galerie

Le caractère de Martin Luther (1483-1546) le porte sa vie durant tantôt à se tourmenter et tantôt à mener joyeuse vie. Moine ultrareligieux dans sa jeunesse, Martin se persécute et se flagelle. Il recherche la perfection devant Dieu, graal inaccessible … Lire la suite

La Trinité

Galerie

Dieu s’est fait homme. Voilà le mystère le plus profond du christianisme. Sa marque de fabrique, si l’on veut. Certains y voient l’accomplissement de toute religion, car s’y réalise la fusion entre le Souffle créateur et la conscience humaine. Le … Lire la suite

Conviction et ouverture

Galerie

Les courants politiques, religieux et philosophiques ont un point commun : ils enseignent certaines conceptions de la vie et du monde que l’on appelle des « doctrines ». Ce mot signifie simplement « enseignement ». Ces doctrines ne sont pas aussi clairement démontrables que des … Lire la suite

Le protestantisme et l’argent

Galerie

Prétendre que la religion est une affaire d’argent est réducteur. La foi, le pardon, l’espérance du salut, ne sont pas des affaires financières. Pourtant, à chaque époque, les liens entre la piété et l’économie sont très intenses. La mentalité religieuse … Lire la suite

Du multitudinisme de Jésus au confessionnalisme de Paul

Les ministères actuels de l’Église, y compris dans le protestantisme, trouvent leur origine dans les ministères qui se mettent progressivement en place dès la mort de Jésus, alors qu’il s’agit de le remplacer à la tête de la jeune communauté des disciples. La rapide disparition du Maître provoque toute une série de réactions en chaîne observables dans le Nouveau Testament, qui sont analysées dans cette formation : Alors que l’Église se confessionnalise et se sédentarise, la foi se spiritualise, tandis que les ministères se diversifient, s’institutionnalisent, se hiérarchisent et se fonctionnarisent, donnant peu à peu naissance à la structure complexe des cinq patriarcats puis de l’Église romaine, plus tard contestée par le protestantisme.

PDF Cliquez ici !

Formation donnée à Neuchâtel le 27 octobre 2012, dans le cadre de la formation diaconale dispensée par l’Office Protestant de la Formation (OPF).

La spiritualité aux prises avec la modernité

Galerie

Avec la modernité, la spiritualité individuelle a pris le pas sur la religion communautaire. Cette autonomisation de la foi pourrait, à terme, éroder l’idée d’un Dieu transcendant en rapatriant toutes les énergies spirituelles dans la seule source individuelle. Ce qui résiste à ce mouvement de fond, c’est la nécessité d’un vis-à-vis, et donc d’un Dieu qui soit également extérieur au soi, tant que l’être humain ne se suffit pas tout-à-fait à lui-même. Lire la suite